L’histoire de la kinésiologie

Née dans les années 60 aux USA lorsque des chiropracteurs réalisent que l’on peut intervenir différemment sur les muscles pour obtenir de nouveaux équilibres dans le corps à la manière de la médecine chinoise qui veut que forces et faiblesses soient toujours liées ; ainsi naîtra, en particulier, « LA SANTE PAR LE TOUCHER » utilisant les méridiens d’acupuncture combinés avec le mental, l’émotionnel et tout ce qui constitue une personne dans sa globalité.

La France a été et demeure au centre de la créativité en kinésiologie, notamment J.C. GUYARD, prolongateur de « LA SANTE PAR LE TOUCHER », promoteur de l’AURAKINESIOLOGIE ou encore J.P. BOURGUET, utilisant les mêmes bases théoriques, inventeur de la « KINESIOLOGIE HARMONIQUE ».

Dans cette approche toujours plus fine des mémoires du corps, d’autres chercheurs ont proposé plus récemment l’ONTOKINESIOLOGIE (Alfred MANUEL, Dominique RAYNAUD) et l’OSTEOKINESIOLOGIE (Dominique RAYNAUD).
Approche globale de la santé et du mieux être de la personne, la kinésiologie croisant d’autres grilles de lecture (psychologie, énergétique, etc) ne saurait être enfermée dans des protocoles exclusifs d’évolution.